Saison 2018-2019
Nationale IV


Ronde 1 : Sarreguemines – Maizières-les-Metz
La rencontre a eu lieu à domicile avec une équipe locale favorite quant au classement Elo.
Aux trois derniers échiquiers, les résultats ne se firent pas attendre avec une perte et deux gains obtenus par Patrick Lersy et Raphaël Dorrmann. Les autres parties furent plus équilibrées, mais l’équipe de Maizières dut s’incliner face à Jean-Michel Kempenich qui démontre la supériorité de son cavalier face au fou adverse. Marc Saleron et Serge Heeder s’imposent ensuite par la technique dans une position gagnante.
Au troisième échiquier, c’est la répétition de coups qui mène au partage du point. La lutte la plus intense, la plus longue se déroule au premier échiquier. Les deux Rois étant à découvert, tout peut encore arriver, mais en fin de compte, c’est le joueur de Maizières qui finit par l’emporter.
Résultat : 5 à 2 pour Sarreguemines

Ronde 2 : Hayange – Sarreguemines
Nous jouons en déplacement et obtenons deux gains rapides de Jean-Claude Thiel et Marc Saleron. La victoire semble également se dessiner chez Serge Heeder, mais son adversaire arrive à trouver une complication que Serge n’arrive pas à jouer. Raphaël Dorrmann prend vite un net avantage dans l’ouverture mais un miracle remet son adversaire dans la partie et lui permet d’annuler. Aux deux premières tables, Jean-Marc Mayer et Jean-Michel Kempenich ont dû batailler pour obtenir une précieuse victoire.
Résultat : Sarreguemines l’emporte par 5 à 2.

Ronde 3 : Sarreguemines – Hochwald
Avec une différence de plus de 250 points Elo, l’équipe locale s’impose sans surprise dans cette rencontre. A la première table, Jean-Marc Mayer joue une bonne partie contre Willy Van Rienen. Après un début solide avec les blancs, notre joueur augmente méthodiquement son avantage dans le milieu de partie. Déjouant habilement chaque essai de contre-attaque, il emporte de façon exemplaire la partie.
Il faut aussi signaler la miniature de Marc Saleron qui force l’abandon de son adversaire au bout de 22 coups. Les autres points ont été réalisés par Jean-Michel Kempenich, Serge Heeder, Xavier Laperrouze et Patrick Lersy.
Résultat : 6 à 1 pour Sarreguemines

Ronde 4 : Sarreguemines – Echiquier de la Forêt
Jouant sans Jean-Claude Thiel, le match s’est déroulé à l’avantage des faïenciers sur un score élevé. Au premier échiquier, Jean-Marc Mayer remporte rapidement sa partie, son adversaire ne voyant pas comment contrer l’attaque sur son aile Roi. Au deuxième échiquier, Jean-Michel Kempenich montre l’importance du roi dans une phase finale. Son adversaire accumule les faiblesses sur les cases noires. La majesté s’infiltre alors dans la position adverse jusqu’à provoquer un pat positionnel. Voyant un pion s’avancer vers la case de promotion, son adversaire abandonne.
Une partie fut longuement disputée et se termine au 84ème coup par la victoire de Patrick Lersy. A signaler le gain obtenu par Alex Metz au huitième échiquier.
Résultat : 7 à 0 pour Sarreguemines

Ronde 5 : Stiring-Wendel – Sarreguemines
Joué le 27 janvier 2019, le match a permis à l’équipe locale de consolider sa place de leader dans le groupe VII de National IV.
Alors que les échiquiers centraux menés par Marc saleron, Roger Schmucker et Fernand Weyand ont maintenu le score en équilibre, ce sont les deux premiers échiquiers qui ont fait la différence. Menées par Jean-Marc Mayer et Jean-Michel Kempenich, les parties ont été rudes mais ce sont nos joueurs qui l’ont finalement remporté. A noter le gain obtenu par Xavier Laperrouze et le match nul de Patrick Lersy après une bonne résistance.
Résultat : 3 à 1 pour Sarreguemines

Ronde 6 : Marange-Silvange – Sarreguemines
Ce match où Sarreguemines partait favori, les Elo de nos joueurs étant presque toujours supérieurs à celui de l’adversaire, a été logiquement remporté par l’équipe locale. Non seulement, nous confortons notre première place au classement, mais à l’issue de cette avant-dernière ronde, les sarregueminois assurent en plus leur montée en Nationale III.
L’équipe de Marange-Silvange s’est bien battue avec ses joueurs plus jeunes mais c’est l’expérience qui l’a finalement emporté. Après un premier match nul au sixième échiquier, Roger Schmucker obtient le premier point de la rencontre en 27 coups. S’en suivent trois autres gains de Jean-Marc Mayer, Jean-Michel Kempenich et Marc saleron. Avec ses quatre points, le match était déjà gagné. Jean-Claude Thiel, ave un pion de plus en finale, doit se résoudre au partage du point.
Malgré deux défaites, les faïenciers l’emportent sur le score de 4 à 2.

Nous utilisons les cookies pour nos statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies
Plus d'informations Ok